Hommage aux anciens élèves du Collège Sévigné déportés à Auschwitz – Cérémonie du 15 mai 2024

Le 15 mai 2024, une cérémonie de dévoilement des plaques commémoratives en l’honneur des anciennes et anciens élèves du Collège Sévigné, déportés à Auschwitz, a eu lieu sous la supervision de la mairie de Paris, de la mairie du Ve arrondissement de Paris et de l’Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés du Vème arrondissement (AMEJD).

Cet article présente les éléments biographiques connus pour chacun des élèves dont nous avons honoré la mémoire, ainsi que les prises de parole des familles le jour de la cérémonie. Le livret qui accompagnait le déroulé de la cérémonie du 15 mai 2024 est téléchargeable ici.

Continuer la lecture de « Hommage aux anciens élèves du Collège Sévigné déportés à Auschwitz – Cérémonie du 15 mai 2024 »

Marie-Joséphine de Marchef-Girard (1827-1891), fondatrice et première directrice du Collège Sévigné

Marie-Joséphine de Marchef-Girard1 est une pédagogue française engagée pour l’enseignement secondaire et professionnelle des jeunes filles. Membre de la Société pour la Propagation de l’Instruction parmi les Femmes (la SPIF) depuis sa création en 1872, elle a été choisie pour diriger d’abord l’Ecole Normale Sévigné de Neuilly – transférée à Sèvres en 1881 – puis, à partir de 1880, le Collège Sévigné2. Cet article propose de revenir sur sa vie, ses actions et son implication, en tant que fondatrice et première Directrice, à la tête du Collège Sévigné.

Continuer la lecture de « Marie-Joséphine de Marchef-Girard (1827-1891), fondatrice et première directrice du Collège Sévigné »

  1. Née Girard, elle adopte le nom de sa grand-mère paternelle (Demarchef) dans la plupart des documents où elle apparaît. Parfois orthographiée Marcheff, Marecheff ou de Marchef, nous adoptons dans cet article l’orthographe suivante : de Marchef-Girard. []
  2. Pour découvrir les origines du Collège Sévigné depuis la création de l’Ecole Normale de Neuilly, vous pouvez vous reportez à cet article en suivant ce lien []

De Jean Lucien Lanier (1848-1908) à Marie de Lacroix (1912-1996), de l’Histoire-géographie au Groupe Français d’Education Nouvelle : une famille dévouée à l’éducation, de génération en génération

Durant l’année 2023-2024, à l’occasion de l’échange entre la Washington International School et le Collège Sévigné, la famille d’un correspondant d’ascendance française a mentionné le fait qu’un de ses ancêtres était professeur au Collège Sévigné. Découvrez dans cet article l’histoire de la famille Lanier, qui compte parmi ses membres de grandes figures de l’enseignement français au XIXe et au début du XXe siècle.

Continuer la lecture de « De Jean Lucien Lanier (1848-1908) à Marie de Lacroix (1912-1996), de l’Histoire-géographie au Groupe Français d’Education Nouvelle : une famille dévouée à l’éducation, de génération en génération »

La Société des Amis du Collège Sévigné (1923-1933)

La Société des Amis du Collège Sévigné (S.A.C.S.) est une association qui se distingue, d’une part, de l’Association du Collège Sévigné (A.C.S., à la tête de l’établissement) et, d’autre part, de l’Association des Anciennes élèves du Collège Sévigné (A.A.E.C.S.), reconnue d’utilité publique en 1923, qui a perduré pendant de longues années. L’existence de cette S.A.C.S., ou Société des Amis, a été d’assez courte durée dans le temps : il s’est agi d’une initiative regroupant 19 hommes et femmes, qui a vu le jour en 1922. Sa dissolution a été décidée en 1933. Cet article propose de se plonger dans son histoire, notamment pour en mettre en lumière les objectifs et les figures tutélaires.

Continuer la lecture de « La Société des Amis du Collège Sévigné (1923-1933) »

Les Justes parmi les Nations du Collège Sévigné

Le 24 mai 2023 a eu lieu au Collège Sévigné une cérémonie de dévoilement de plaques commémoratives en l’honneur de deux Justes parmi les Nations, anciennes élèves du Collège Sévigné : Josèphe Cardin ép. Massé (1921-2008) et Madeleine White ép. Steinberg (1923-1992). Une troisième femme reconnue Juste parmi les Nations et ancienne élève, va être honorée prochainement : Suzanne Mathieu ép. Guimbretière (1923-2016). Dans cet article, nous vous proposons de découvrir leurs parcours respectifs.

Continuer la lecture de « Les Justes parmi les Nations du Collège Sévigné »

Mathilde Salomon (1837-1909), deuxième directrice du Collège Sévigné

Le nom de Mathilde Salomon est indissociable du Collège Sévigné, institution privée laïque dont elle fut la directrice charismatique pendant un quart de siècle. Mais cette chef d’établissement, cette éducatrice hors du commun qui contribua à la promotion de l’instruction des jeunes filles est digne d’être connue aussi pour d’autres raisons, car elle fut en même temps une femme d’action et une femme de lettres1.

Continuer la lecture de « Mathilde Salomon (1837-1909), deuxième directrice du Collège Sévigné »

  1. Cet article est rédigé à l’origine par M. Alain Attali, ancien Président du Conseil d’Administration du Collège Sévigné, en 2019 []

Des figures du Collège durant la Seconde Guerre mondiale : Podcasts réalisés par des élèves de Terminale

Sur cette page, nous vous invitons à retrouver les différents audios qui composent un panneau d’exposition réalisé dans le cadre de l’Action 6 du Mémorial de la Shoah porté par la classe de M. Micheneau, professeur d’histoire-géographie en Terminale et Mme Bouchet, professeure documentaliste. 

En vous souhaitant une bonne écoute.

Continuer la lecture de « Des figures du Collège durant la Seconde Guerre mondiale : Podcasts réalisés par des élèves de Terminale »

Anita Sikora-Bickert (1929-2006), une ancienne élève du Collège cachée sous l’Occupation

« 16 Avril 1943.

Vers 8 heures 15 du matin, je venais de partir pour le Collège [Sévigné], sur dénonciation du boucher de la rue Sophie-Germain1, ma mère, mon père, mon frère, ma grand-mère furent arrêtés à notre domicile2. »

C’est par ces mots qu’Anita Sikora exprime « la morsure de la vipère » : le moment où sa vie de jeune fille de 14 ans à peine a basculé durant l’Occupation nazie. Dans le Parfum du Lilas, le titre de ses mémoires, écrit 48 ans après les faits, en 1991, elle revient sur l’histoire de sa famille brisée durant la Seconde Guerre mondiale.  

Continuer la lecture de « Anita Sikora-Bickert (1929-2006), une ancienne élève du Collège cachée sous l’Occupation »

  1. Albert V., boucher de la rue Sophie-Germain, est mort pour la France en tant que victime civile le 22 août 1944. []
  2. Anita Bickert, Le Parfum du Lilas, non-publié, 1991, § 48. []

Véra Iger (1888-1942), Dactylographe sous l’Occupation – Partie 1

Le nom de Véra IGER est apparu à plusieurs reprises lors de l’enquête que nous avons menée pour honorer la mémoire des anciens et anciennes élèves du Collège Sévigné, morts en déportation1. Ecrire l’histoire de l’établissement durant la Seconde Guerre nous conduit à découvrir non seulement les destinées des élèves qui y sont scolarisés mais encore celles des femmes et des hommes qui y travaillent. Vera IGER était de ceux-là, mais personne jusqu’ici ne semblait avoir pris la peine de reconstituer son parcours. Quelles fonctions exerçait-elle au sein du Collège ? De quel milieu provenait-elle ? Cet article met en lumière la reconstruction du parcours de cette jeune femme à partir des pièces étudiées par notre archiviste, Lucas Decraene.

Continuer la lecture de « Véra Iger (1888-1942), Dactylographe sous l’Occupation – Partie 1 »

  1. Voir par exemple la page dédiée aux travaux réalisés par des élèves []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search