Marie-Joséphine de Marchef-Girard (1827-1891), fondatrice et première directrice du Collège Sévigné

Marie-Joséphine de Marchef-Girard1 est une pédagogue française engagée pour l’enseignement secondaire et professionnelle des jeunes filles. Membre de la Société pour la Propagation de l’Instruction parmi les Femmes (la SPIF) depuis sa création en 1872, elle a été choisie pour diriger d’abord l’Ecole Normale Sévigné de Neuilly – transférée à Sèvres [indiquer l’année du transfert] – puis, à partir de 1880, le Collège Sévigné2. Cet article propose de revenir sur sa vie, ses actions et son implication, en tant que fondatrice et première Directrice, à la tête du Collège Sévigné.

Continuer la lecture de « Marie-Joséphine de Marchef-Girard (1827-1891), fondatrice et première directrice du Collège Sévigné »

  1. Née Girard, elle adopte le nom de sa grand-mère paternelle (Demarchef) dans la plupart des documents où elle apparaît. Parfois orthographiée Marcheff, Marecheff ou de Marchef, nous adoptons dans cet article l’orthographe suivante : de Marchef-Girard. []
  2. Pour découvrir les origines du Collège Sévigné depuis la création de l’Ecole Normale de Neuilly, vous pouvez vous reportez à cet article en suivant ce lien []

La Société des Amis du Collège Sévigné (1923-1933)

La Société des Amis du Collège Sévigné (S.A.C.S.) est une association qui se distingue, d’une part, de l’Association du Collège Sévigné (A.C.S., à la tête de l’établissement) et, d’autre part, de l’Association des Anciennes élèves du Collège Sévigné (A.A.E.C.S.), reconnue d’utilité publique en 1923, qui a perduré pendant de longues années. L’existence de cette S.A.C.S., ou Société des Amis, a été d’assez courte durée dans le temps : il s’est agi d’une initiative regroupant 19 hommes et femmes, qui a vu le jour en 1922. Sa dissolution a été décidée en 1933. Cet article propose de se plonger dans son histoire, notamment pour en mettre en lumière les objectifs et les figures tutélaires.

Continuer la lecture de « La Société des Amis du Collège Sévigné (1923-1933) »

Mathilde Salomon (1837-1909), deuxième directrice du Collège Sévigné

Le nom de Mathilde Salomon est indissociable du Collège Sévigné, institution privée laïque dont elle fut la directrice charismatique pendant un quart de siècle. Mais cette chef d’établissement, cette éducatrice hors du commun qui contribua à la promotion de l’instruction des jeunes filles est digne d’être connue aussi pour d’autres raisons, car elle fut en même temps une femme d’action et une femme de lettres1.

Continuer la lecture de « Mathilde Salomon (1837-1909), deuxième directrice du Collège Sévigné »

  1. Cet article est rédigé à l’origine par M. Alain Attali, ancien Président du Conseil d’Administration du Collège Sévigné, en 2019 []

Les origines du Collège Sévigné : Neuilly-Sèvres-Paris

Le Collège Sévigné, établissement secondaire laïque pour les jeunes filles, ouvre ses portes le 3 novembre 1880 au 10 rue de Condé dans le VIe arrondissement de Paris. Cet article propose de revenir sur les origines de cette fondation1.

Continuer la lecture de « Les origines du Collège Sévigné : Neuilly-Sèvres-Paris »

  1. Cet article est tiré de l’intervention conjointe de M. Jean-Pierre de Giorgio, Directeur Général du Collège Sévigné, et M. Lucas Decraene, chargé des archives du Collège Sévigné lors de la journée consacrée à l’histoire de l’établissement, le 13 mai 2023. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search